faire un ramonage

Comme le ramonage doit être fait sur votre cheminée, le faire de la manière périodique vous permet d’en profiter sereinement durant les périodes de chauffes. Mais il ne faut pas le faire n’importe comment, des procédés et des techniques spécifiques doivent être appliqués pour garantir un ramonage efficace. De plus, vous devez penser à suivre certaines règles pour que votre cheminée soit conforme et apte à l’utilisation. Trouvez alors dans cet article des informations sur comment faire un ramonage dans les règles de l’art afin de garantir des interventions d’entretien efficaces et conformes aux diverses exigences.

Pour se conformer à des réglementations

L’entretien de votre cheminée est une opération que vous devez entreprendre périodiquement pour diverses raisons :

  • Pour votre sécurité, en évitant les départs de feu pouvant résulter d’une inflammation des suies et des débris accumulés dans les conduits de cheminée ;
  • Pour votre confort, en optimisant l’échappement des fumées et des gaz nocifs ;
  • Pour la conformité à des dispositions légales ;
  • Pour pouvoir rester en règle vis-à-vis de votre assureur.

Ainsi, en dehors de l’aspect pratique, le ramonage a aussi un aspect réglementaire. En effet, cet entretien est aussi une obligation, et des réglementations ainsi que des normes doivent être suivies à la lettre. Il y a d’abord le Règlement sanitaire départemental (RSD) qui vous impose de ramoner périodiquement votre cheminée pour garantir une sécurité dans votre localité. Il contraint l’utilisateur d’une cheminée notamment à faire appel à un ramoneur professionnel comme sur ce site qui doit intervenir pour effectuer un ramonage de procédé mécanique en une ou deux fois par an, et même plus, selon le type de l’installation. Le non-respect de cette règle peu vous infliger une peine d’amende pouvant aller jusqu’à 450 euros.

De plus, c’est aussi une disposition requise dans les contrats d’assurance habitation. Il se peut qu’un assureur puisse limiter ou même refuser une indemnisation de sinistre si un ramonage n’a pas été effectué dans les règles.

Pour que vous puissiez alors vous prévaloir, d’avoir fait les entretiens requis, avoir un « certificat de ramonage » est indispensable. Faire appel à un ramoneur certifié est alors incontournable pour vous conformer et pour vous délivrer ce précieux certificat.

Une efficacité optimale pour votre sécurité

Ayez en tête que ce n’est pas pour rien que les réglementations exigent un ramonage de type mécanique. C’est en fait la technique qui offre la meilleure garantie en termes de nettoyage de conduits de cheminée. En effet, cette technique qui consiste à introduire un hérisson dans les conduits, une brosse de curage attaché à une perche ou une canne. Et pour une efficacité, ramoner par le haut, depuis le toit permet de mieux manipuler le hérisson et d’atteindre tous les recoins du conduit. Mais travailler en hauteur présente des risques, faire appel à un ramoneur compétent est alors recommandé.

Bien sûr, le ramonage chimique peut se faire, mais en complément du ramonage mécanique. Ce procédé qui consiste à laisser se consumer une bûche ou des poudres chimiques permet de dissoudre et décoller les suies accumulées sur les conduits. Bien que ce procédé chimique ne soit pas pris en compte par l’Administrateur et les assureurs, vous pouvez l’exécuter pour optimiser le ramonage.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here