l'automatisation des processus métier

Les nouvelles technologies permettent d’innover dans toutes les industries. Le marché adressable pour l’industrie juridique mondiale, que l’on appelle communément legaltech, est aujourd’hui immense et en pleine expansion.

Statista estime la taille du marché mondial des services juridiques à 908,26 milliards de dollars en 2025. Ces estimations visent principalement les services de conseil. 

Mais pas que. Vous trouverez peu d’entreprises qui n’ont pas intégré des systèmes d’automatisation dans leurs opérations quotidiennes. En droit, la technologie touche presque tous les aspects des processus juridiques que les avocats entreprennent jour après jour. Elle rend la rédaction des contrats plus facile et plus supportable grâce à l’œil attentif de l’ordinateur, fait de la gestion du temps la chose la plus simple et mesure les heures de travail en un rien de temps. 

Depuis que les juristes ont pu constater à quel point la legaltech les aide à améliorer leur productivité et leur façon de travailler, ils peuvent se réjouir de ce qui les attend. D’ores et déjà, les prévisions relatives aux tendances en matière de nouvelles technologies promettent des changements impressionnants au cours de l’année 2022.

Tendance n° 1 : les avocats utiliseront des contrats intelligents 

Il semble assez évident qu’une des principales innovations à se développer concerne la création de documents intelligents. Comme en témoigne le monde de la finance, la technologie blockchain et les contrats intelligents ont le potentiel de rendre les cadres juridiques encore plus robustes. En fournissant un réseau à l’épreuve du piratage pour échanger des informations, il est difficile d’ignorer ce qu’une blockchain apportera. Outre la sécurité du réseau, les contrats intelligents peuvent contribuer à accélérer les processus juridiques en automatisant et en exécutant les contrats juridiques sans intervention humaine ni manipulation. Il s’agit d’une aide considérable pour gagner en productivité en intégrant les dossiers intelligents à un système d’automatisation des processus métier.

Sur le même thème :   Comment réussir votre stratégie vidéo sur les réseaux sociaux

Un enregistrement de chaque action prise sur un contrat est publiquement disponible sur la blockchain pour toujours, ce qui en fait un moyen incorruptible d’exécuter des contrats juridiques. De plus, les informations sont décentralisées, c’est-à-dire qu’elles sont divisées en petites parties et dispersées sur l’ensemble de la blockchain, de sorte qu’il est impossible de les supprimer ou de les altérer de quelque manière que ce soit. 

Tendance n° 2 : les coûts que les cabinets d’avocats consacrent à la technologie vont augmenter.

La tendance la plus importante en 2022 dans le domaine de la legaltech sera la hausse substantielle des dépenses dans ce domaine. Le Covid-19 a obligé de nombreux cabinets d’avocats à adopter de nouvelles technologies pour maintenir les mêmes niveaux de production d’avant Covid. Ils ont probablement atteint un point où ils ne reviendront pas à la façon dont ils travaillaient auparavant et continueront à augmenter les dépenses en technologie juridique pour améliorer leur production et leur efficacité en 2022.

Tendance n°3 : le travail à distance efficace 

Les récents événements liés au COVID-19 nous ont appris l’importance d’établir des processus qui permettent aux cabinets de travailler à distance sans nuire au flux de travail. Les conditions pandémiques de ces deux dernières années ont fortement perturbé tout secteur d’activité. Si certains travaillaient déjà dans un environnement hybride, le droit est l’un de ceux qui ont eu le plus de mal à s’habituer aux conditions de la « nouvelle normalité ».

Mettre en place des workflows automatisés permet de faciliter le travail à distance en évitant les frictions entre les différentes étapes d’un projet.

Sur le même thème :   Les raisons pour lesquelles embaucher un avocat d'affaires

 

Ainsi, le monde de la legaltech croît à une vitesse exponentielle. Si ces technologies risquent de changer en profondeur les métiers du droit à long terme, il s’agit avant tout d’une immense opportunité à court et moyen terme de gagner en productivité et de concentrer les activités juridiques autour d’un meilleur accompagnement et plus de conseil.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here