budget

Pour devenir propriétaire, vous avez souscrit un crédit immobilier. Ensuite, pour faire des travaux, puis changer de voiture, payer un ordinateur à votre aîné, vous avez cumulé plusieurs crédits à la consommation. Votre budget est donc très serré.

Cette situation est très courante au sein des ménages français et, tant que tout va bien, elle peut rester gérable. Si le taux d’endettement est important, il n’atteint pas le surendettement.

En revanche, en cas d’accident de la vie qui entraînerait une baisse de revenus (perte d’emploi, divorce ou séparation, maladie, congé parental prolongé…), vos finances risquent de basculer dans le rouge. Il vous est donc difficile de gérer tout cela avec sérénité.

Pour redonner de l’air à votre budget et écarter les risques de surendettement, avec toutes les conséquences que cela peut avoir (fichage, interdit bancaire…), le rachat de crédits s’avère être une opération potentiellement intéressante.

Pour vous présenter cette solution, bien en comprendre les avantages, et savoir comment en limiter les inconvénients, nous avons fait appel aux conseillers de Crédistor, organisme de courtage spécialisé dans la restructuration de crédits.

Le rachat de crédits : c’est quoi ?

Le rachat de crédits, aussi appelé regroupement de crédits, est une opération financière qui consiste à rassembler en un seul prêt de substitution tout ou une partie de vos créances.

Un regroupement de crédits : comment ça se passe ?

Pour opérer un regroupement de crédits, vous pouvez déjà solliciter votre banque. Toutefois, les banques traditionnelles proposent peu ce type de produit : l’étude de dossier prend du temps, le prêt représente un risque pour la banque… 

Pour ce faire, elles ont des filiales spécialisées. Chaque établissement a ses conditions propres, mais les règles générales sont sensiblement les mêmes.

L’organisme prêteur va racheter vos dettes et crédits – donc les rembourser d’un coup. Pour financer ce rachat, il met alors en place un seul et unique prêt de substitution, avec une mensualité unique.

Quelles créances peuvent être intégrées au prêt de substitution ?

Tous les types de crédits personnels et certaines dettes peuvent être intégrés dans un rachat de crédits :

  • Prêts immobiliers
  • Crédits à la consommation
    • Prêt personnel
    • Crédit affecté : auto ou moto, travaux…
    • Crédits renouvelables
  • Dettes personnelles, familiales et fiscales
  • Pension alimentaire en retard
  • Certaines factures impayées (loyer, énergie…)

Les dettes et crédits qui sont refusés par une majorité d’établissement sont les dettes de jeux et certaines dettes professionnelles.

Quels sont les avantages d’un regroupement de crédits ?

  • Redonner de l’air à son budget et simplifier la gestion des finances.

En rassemblant vos crédits en un seul prêt, vous allez pouvoir adapter la mensualité unique à vos revenus. Celle-ci peut être baissée jusqu’à -60 % en allongeant la durée du crédit.

Ainsi, vous retrouvez un reste à vivre plus important et pouvez gérer votre budget mensuel avec plus de sérénité.

Comme il n’y a plus qu’un seul prélèvement de mensualité de crédit, vous avez également plus de visibilité pour gérer plus facilement vos finances.

  • Faire baisser son taux d’endettement.

Si le rachat de crédits est souvent choisi lorsque les finances deviennent difficiles à tenir pour écarter le risque de surendettement, il est aujourd’hui de plus en plus utilisé pour permettre l’investissement dans l’immobilier notamment.

En baissant la mensualité, le taux d’endettement diminue avec celle-ci. Il est donc ainsi possible d’écraser son taux d’endettement pour souscrire un nouveau crédit immobilier.

Cette opération est particulièrement intéressante pour son effet levier dans un investissement à but locatif.

  • Une alternative au crédit à la consommation pour financer un projet.

Dans le cadre d’un regroupement de crédits, il est également possible de demander l’octroi d’une trésorerie complémentaire. Cette somme doit être raisonnablement proportionnelle au total de crédits rachetés.

Le montant de cette trésorerie peut servir à financer un imprévu (travaux, réparation ou changement de voiture) ou un projet (mariage, enfant à naître…). 

Il est intégré au prêt de substitution et son remboursement est inclus dans la mensualité unique.

Comment limiter les inconvénients de cette opération ?

L’inconvénient majeur d’une opération comme le regroupement de crédits est son coût total. En effet, l’allongement d’un prêt en augmente le coût global, auquel s’ajoutent des frais : dossier, indemnité de remboursement anticipé, frais de notaire…

Ce coût peut être en partie compensé par des conditions et des taux plus avantageux

Par exemple, vous avez souscrit des crédits à la consommation dans l’urgence avec des taux peu intéressant, mais votre rachat de crédits comporte un ou plusieurs crédits immobiliers pour au moins 60% de la somme. C’est alors un taux d’intérêt de prêt immobilier qui s’applique à l’ensemble de vos crédits. Celui-ci est généralement largement inférieur aux taux des crédits à la consommation.

Il est également possible de négocier certains frais et apporter des garanties qui motiveront les organismes à vous présenter des offres plus intéressantes.

L’idéal pour ce faire est de passer par un courtier indépendant ou un organisme de courtage spécialisé. Vu qu’ils traitent et présentent aux établissements financeurs de nombreux dossiers, ils peuvent négocier des conditions plus avantageuses qu’un simple particulier, seul face à son banquier.

Enfin, il est possible de réaliser des simulations en ligne. Celles-ci sont gratuites et sans engagement. Vous pouvez alors comparer les offres et bénéficier de l’accompagnement d’un conseiller tout au long du processus, de l’étude du dossier jusqu’au déblocage des fonds.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here