la pose de cloison intérieure de séparation

Il existe plusieurs solutions qui nous permettent d’aménager l’espace à l’intérieur de notre maison. Il y a par exemple l’abattement d’un mur pour agrandir une pièce. À côté de cela, il y a aussi la pose d’une cloison pour créer un nouvel espace. Nous allons surtout nous intéresser à ce second procédé. Quelles sont les différentes sortes de cloisons ? Quels matériaux peut-on utiliser à cet effet ? Les réponses à ces questions feront l’objet du présent article.

Quel est le rôle d’une cloison intérieure ?

On oppose une cloison à un mur porteur. À la différence de ce dernier, elle n’est pas destinée à supporter les structures importantes de la maison. Sa pose figure d’ailleurs parmi ceux que l’on appelle « les travaux de seconds œuvres ». Malgré cela, cette opération nécessite l’intervention d’un expert en travaux de maçonnerie.

Comme susmentionnée, une cloison permet de délimiter l’espace, de créer une nouvelle pièce ou une zone de circulation ou encore d’agencer le volume d’une pièce existante. En bref, les raisons qui nous poussent à recourir à cette solution sont nombreuses. D’ailleurs, beaucoup choisissent de cloisonner les pièces de leur maison pour optimiser l’esthétique et la décoration de leur intérieur.

Bon à savoir : Contrairement aux murs porteurs de la maison, une cloison est assez fine. Son épaisseur est en principe comprise entre 5 et 10 cm.

Quels sont les différents types de cloisons ?

Avant d’installer une cloison, vous devez tenir compte de vos besoins et du rôle de cet élément. En effet, on distingue deux types de cloisons, à savoir :

La cloison en dur

Sa pose implique des travaux assez importants, car il s’agit d’une cloison maçonnée. Au préalable, il faudra ainsi prendre en compte les spécificités de la pièce et ses dimensions. Pour les chambres par exemple, il est conseillé d’opter pour une séparation offrant une isolation phonique et thermique optimale. Pour les salles d’eau, l’utilisation de cloisons aux propriétés hydrofuges est recommandée. Dans les deux cas, vous pouvez contacter un maçon professionnel pour vous aider à choisir la cloison qu’il vous faut.

Sur le même thème :   Que faut-il savoir sur l’isolation d’une toiture par l’extérieur?

La cloison éphémère

C’est la solution à privilégier dans la mesure où vous ne désirez pas entreprendre de gros travaux. Concrètement, il s’agit de cloison amovible ou modulable qui se présente le plus souvent sous la forme de paravents, de portes coulissantes, de store ou de claustras. Du fait de son caractère éphémère, vous pouvez retirer cette cloison au moment voulu.

Cloisonner sa maison : quel type de matériaux choisir ?

On peut recourir à différents types de matériaux pour créer une cloison. Nous n’allons citer que quelques-uns. Il faut néanmoins savoir que chaque matériau à ses spécificités propres. Pour séparer les pièces d’une habitation, on peut en effet se servir de :

Plaques de plâtre

L’usage de ce matériau est privilégié pour la création de cloisons. La mise en place de ces plaques se fait rapidement et aisément. Selon les cas elles peuvent avoir des propriétés hydrofuges. Leur capacité d’isolation acoustique est également remarquable, à condition que leur pose se fasse correctement. C’est pourquoi il est plus judicieux de la confier à un maçon professionnel.

Les carreaux de plâtre

Ils sont appréciés pour leur résistance au feu et leur résistance aux chocs. À la différence du premier matériau, ils n’offrent qu’une isolation acoustique moyenne. Le poids des carreaux de plâtre est en outre assez conséquent. Leur pose requiert de ce fait un sol bien solide. Par ailleurs, il existe deux types de carreaux de plâtres. D’une part, il y a les carreaux pleins et, d’autre part, les carreaux alvéolaires.

Le béton cellulaire

C’est un matériau adapté aussi bien pour les pièces sèches que pour les pièces humides. Il se démarque du fait de sa légèreté, de sa solidité, de son inflammabilité et de son caractère naturellement hydrofuge. Une cloison en béton cellulaire fait environ entre 7 et 10 cm d’épaisseur. Son seul inconvénient est son prix.

Sur le même thème :   Pourquoi souscrire une assurance dommage ouvrage ?

Le verre

Pour les pièces à vivre, la verrière est plus plébiscitée. Quant aux briques de verre ou aux pavés de verre, elles sont utilisées dans les pièces d’eau, comme la salle de bain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here