élagage d’arbre

L’élagage se distingue de l’abattage dans la mesure où il tend à aider un arbre à mieux pousser. En effet, il consiste à enlever les branches mortes et celles dont la poussée est anarchique. Si un arbre peut pousser librement en pleine forêt, sa croissance dans un milieu confiné peut s’avérer déplaisante, voire dangereuse. Par ailleurs, ils sont souvent source de discordes entre voisins. C’est pourquoi il est important d’élaguer périodiquement.

Avantage de l’élagage

 En coupant les feuilles qui sont de trop, les zones d’ombres autour de la maison seront réduites. Cette pratique permet également de prévenir tout accident pouvant émaner de la chute de branche morte. Toutefois, élaguer un arbre ne doit pas s’improviser surtout si vous voulez le faire vous-même. Des connaissances en arboriculture étant requises, chaque détail doit être préalablement étudié. Qu’il s’agisse de la période idéale pour effectuer les travaux ou des matériels nécessaires, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. La sécurité étant également de mise pour un élagage sans encombre, des dispositifs doivent être mis en place. Il est souvent plus rapide de faire appel à un élagueur comme sur ce site. Celui-ci sait déjà comment réaliser l’élagage dans le respect des normes.

Quelle méthode pour élaguer ?

Avant tout, quelques conseils pratiques sont indispensables pour mener à bien chaque tâche. Dans un premier temps, il est nécessaire de bien s’équiper et de sécuriser la zone d’intervention. En effet, il est plus que conseillé de porter une combinaison anti-coupure, des lunettes de protection et un casque antibruit si on fait usage de tronçonneuse électrique. Ces équipements de protection doivent être préparés préalablement avec les autres outils comme le sécateur ou la scie à élaguer. Le travail étant effectué en hauteur, vous aurez besoin d’une échelle ou d’un escabeau pour atteindre les branches. Complétés d’un harnais de sécurité, les risques de tomber sont minimisés.

Par ailleurs, puisque tous les travaux sont potentiellement dangereux, il est préférable de ne pas travailler seul. En plus de l’aide, votre assistant peut également vous porter secours en cas d’accident. Suite à ces préalables, on peut passer à l’élagage proprement dit. Suite à ces préalables, on peut procéder à la coupe proprement dite. À cet effet, il faut attacher les branches à tailler pour éviter qu’ils tombent brutalement, causant ainsi des dommages. L’incision doit s’effectuer au plus près du tronc en faisant attention à ne pas toucher l’écorce. En coupant de cette manière, vous pourrez guider les bourgeons à pousser correctement. Enfin, il faut laisser l’arbre cicatriser en utilisant du mastic.

La période idéale pour tailler un arbre

Il est à noter que le moment parfait pour élaguer un arbre se trouve entre le mois d’avril et le mois de juin. C’est à cette période que le cycle de photosynthèse débute. En effet, grâce à la fin de la montée de sève, la cicatrisation de la plante est plus rapide. On peut également élaguer en hiver à condition que la météo soit favorable. Toutefois, il est à éviter de pratiquer l’élagage au printemps. À ce moment de l’année, les végétaux bourgeonnent de nouveau pour redémarrer leur activité de photosynthèse. Ainsi, l’élagage d’un arbre devra se faire au moment où les feuilles commencent à tomber. Dès le début de l’automne jusqu’à l’arrivée des premiers gels, les travaux de coupe seront facilités.  Avec des branches davantage visibles, l’élagage peut s’effectuer au mieux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here