isoler les combles

Isoler les combles de sa maison, qu’ils soient aménagés ou perdus, permet de profiter d’un certain nombre d’avantages intéressants. Il ne faut pas oublier que cette partie de l’habitat est responsable de 30 % des déperditions de la chaleur à l’intérieur de celui-ci. En l’isolant, on peut de ce fait faire des économies d’énergie considérables. Les factures de chauffage sont en effet nettement réduites. De plus, cela permet aussi de limiter l’utilisation d’un système de climatisation pendant les périodes de grande chaleur. Il est bon de savoir qu’il existe plusieurs techniques pour isoler les combles d’un logement. Avant de réaliser les travaux d’isolation, il est important de bien les connaître pour choisir celle la plus adaptée à ses combles.

Zoom sur les techniques disponibles pour isoler les combles perdus

Pour procéder à l’isolation des combles  perdus d’une maison, on a le choix entre un certain nombre de méthodes d’isolation. Ces différentes méthodes sont à choisir en fonction du type de sa charpente, mais aussi de l’accessibilité de ses combles. Voici donc les techniques disponibles.

L’isolation par soufflage

On a affaire ici à la technique d’isolation la plus répandue pour les combles perdus. L’avantage avec le soufflage mécanique de matériau isolant est qu’il peut s’adapter à n’importe quelle configuration de charpente. Que celle-ci soit industrielle ou traditionnelle, cette méthode peut ainsi toujours faire l’affaire. De plus, elle est également bien adaptée aux combles difficiles d’accès. Dans la plupart des cas, on utilise la laine de verre pour cette technique. Toutefois, la laine de roche constitue aussi une bonne option. Il en est de même pour la laine de lin, la laine de chanvre et la ouate de cellulose.

À noter que le soufflage de laine propose une couverture efficace du plancher. Effectivement, celui-ci est couvert dans ses moindres recoins. La laine de verre est particulièrement appréciée par les particuliers et les professionnels à travers le monde, car elle dispose de propriétés thermiques et acoustiques bien captivantes. Facile à mettre en œuvre, elle est d’ailleurs imputrescible, légère et résistante aux rongeurs et au feu.

L’épandage

Pour isoler des combles perdus, l’épandage est également une technique d’isolation bien connue. Il est surtout adapté aux combles perdus aisément accessibles. Comme son nom le laisse entendre, il consiste donc à épandre le matériau isolant en flocons. Cette méthode est assez similaire à la technique du soufflage. Toutefois, au lieu d’employer une machine pour réaliser l’isolation, on se sert plutôt d’un râteau. À noter qu’on peut très bien utiliser les mêmes matériaux isolants que ceux cités précédemment pour le soufflage.

La mise en place d’isolants en rouleaux

Si les combles perdus sont accessibles, on peut aussi utiliser la laine en rouleaux pour les isoler. La méthode consiste ainsi à isoler le plancher d’étage en priorité. Après cela, on procède à la mise en place d’une première couche de matériau isolant entre les solives du toit. On effectue enfin la pose d’une seconde couche d’isolant pour recouvrir ces solives.

Quelles sont les techniques existantes pour isoler les combles aménagés ou aménageables ?

Comme pour l’isolation des combles perdus, il existe également plusieurs techniques pour isoler les combles aménagés ou aménageables d’une maison. Toutefois, les méthodes les plus utilisées sont l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. Voici donc ce qu’il faut savoir sur ces deux techniques.

L’isolation par l’intérieur

L’isolation des combles aménagés peut ainsi être effectuée par l’intérieur. On parle dans ce cas d’isolation sous toiture. L’opération consiste à poser des panneaux rigides et semi-rigides. Elle peut se faire par double couche de laine isolante sous les rampants. Néanmoins, une simple couche de laine entre les chevrons peut aussi faire l’affaire. Dans tous les cas, il est indispensable de mettre en place un frein pare-vapeur. Pour terminer les travaux, on procède à la pose de plaques de plâtre afin de recouvrir la laine.

Le Sarking

L’isolation thermique par l’extérieur des combles aménagés est aussi connue sous le nom de Sarking. Le principal avantage de cette méthode est bien sûr qu’elle permet de conserver l’espace habitable. Elle permet également de garder les poutres apparentes. Pour réaliser la pose des panneaux ou des rouleaux d’isolant, il est souvent indispensable de retirer la couverture. En somme, la technique du Sarking consiste de ce fait à retirer l’ensemble de la couverture. Cela permet la pose d’une ou de deux couches de matériau isolant sous forme de panneaux rigides sur la charpente.

Afin d’éviter une quelconque formation de ponts thermiques, des panneaux de bois recouverts d’une matière isolante doivent être installés au préalable. À la fin des travaux, la couverture doit bien entendu être remise en place par-dessus le matériau isolant. Le hic avec cette fameuse méthode est qu’elle est nettement plus onéreuse qu’une isolation par l’intérieur. Elle n’est ainsi recommandée que dans le cas de travaux de réfection de sa toiture.

Quels sont les matériaux isolants à privilégier pour isoler les combles ?

Maintenant qu’on a une idée des différentes techniques disponibles pour isoler les combles, qu’ils soient aménagés ou perdus, il est temps de découvrir les matériaux isolants les plus efficaces pour ce faire. Ce ne sont pas les choix qui manquent sur le marché. Toutefois, il faut se tourner vers les matières qui présentent les meilleures performances. On peut regrouper les isolants existants en trois catégories, dont les laines minérales, les isolants écologiques et enfin les isolants synthétiques.

Les laines minérales

Pour isoler les combles aménagés ou perdus, les laines minérales constituent une excellente option. La laine de verre et la laine de roche sont les plus utilisées. Elles se présentent sous la forme de rouleaux, de panneaux ou encore de flocons à souffler. Si ces matières sont aussi privilégiées, c’est parce qu’elles proposent une grande performance tout en étant abordable. Effectivement, leur prix est souvent compris entre 7 et 10 euros par mètre carré. Le hic, c’est que leurs fibres sont irritantes. Pour les poser, il est de ce fait important de prendre certaines précautions (port de masques, de gants, etc.).

Les isolants écologiques

Comme leur nom le laisse entendre, les isolants écologiques sont donc des isolants d’origine naturelle. Ils proposent des propriétés thermiques bien intéressantes. Parmi les plus connus d’entre eux, on compte notamment la laine de mouton, la laine de chanvre et la ouate de cellulose. Par rapport aux laines minérales, ces matériaux isolants coûtent cependant nettement plus cher. Pour acheter des isolants écologiques, il faut de ce fait prévoir entre 30 et 40 euros par mètre carré.

Les isolants synthétiques

Parmi les isolants synthétiques disponibles sur le marché, il y a le polystyrène expansé ou extrudé. Ce matériau isolant est issu de dérivés du pétrole. Les isolants synthétiques sont appréciés pour leur prix très faible. Effectivement, il faut compter environ 5 euros par mètre carré pour s’offrir ce type de matière isolante. Malgré ce faible coût, ils présentent cependant un impact environnemental conséquent. En somme, ils sont loin d’être une solution durable et écologique.

Quels que soient la technique d’isolation et le matériau isolant choisis pour isoler les combles de sa maison, il est de la plus haute importance de confier les travaux entre les mains d’un professionnel du domaine. Il est en effet le mieux placé pour assurer leur réussite. Pour obtenir les meilleurs résultats, il n’y a ainsi rien de tel que de faire appel à lui.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here